•  

     

     

     

     

     

    Le chant de ma Terre.....

     

     

    je ne pourrai jamais retrouver le vrai visage de ma terre,cet oeil pur des enfants, je ne l'ai plus.

    Quand j'étais tout petit, je jouais, puis j'avais faim.
    Ma mère taillait , alors, une plate tartine de pain, elle le saupoudrait de sel, elle l'arrosait d'huile par un large 8 de burette penchée; elle me disait ......Mange !!

    Le sel ,il me suffisait de humer le vent odysséen, il était là, avec l'odeur de la mer; ce pain, cette huile,, les voilà tout autour, dans ces champs de blé vert, dessous les oliviers.

    Ainsi s'est aiguisée de longue habitude, l'ardente faim de mon coeur;
    Jamais assez de ce pain..
    Jamais assez de ce sel, de cette huile, ma mère.

    Avec mes joies et mes peines j'ai mâché des quignons de ma terre;.........

    Jean Giono


    32 commentaires